La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro est un des édifices religieux catholiques les plus grands au monde. Son apparence rappelle celle de la basilique Saint-Pierre à Rome. Située à Yamoussoukro, capitale de la Côte d’Ivoire, son emplacement a été choisi par le premier président du pays, Félix Houphouët-Boigny, en 1983. Le livre Guinness des records l’a reconnu en 1989 comme le plus grand édifice religieux chrétien au monde. La basilique est aujourd’hui encore un lieu fervent de la foi catholique en Afrique.

La basilique Notre-Dame de la Paix de Yamoussoukro a été bâtie sur les plans des architectes Pierre Fakhoury et Patrick d’Hauthuille, choisis par le Président Félix Houphouët-Boigny, le 4 février 1986, à l’issue d’un concours organisé dans la période de la fin de l’année 1984 à celle du début de l’année 1986. La basilique a été réalisée par 24 entreprises nationales et internationales entre 1986 et 1989. C’est la société Eiffel Construction Métallique qui a réalisé le plus grand dôme jamais construit. 1 500 ouvriers africains ont participé au chantier, placé sous le contrôle d’Antoine Cesareo, directeur des grands travaux de la République de Côte d’Ivoire.

Elle est construite à Yamoussoukro, capitale politique et administrative de la Côte d’Ivoire. Le pape Jean-Paul II a consacré la basilique le 10 septembre 1990. Comme condition, il posa la pierre angulaire d’un hôpital à construire près de la basilique1. Cet Hôpital, dénommé saint Joseph de Moscati, en cours de construction depuis le 24 août 2009, est livré en janvier 2014.

La gestion de la pastorale à la Basilique est assurée par les Pères de la Société de l’Apostolat Catholique couramment appelés Pères Pallottins.

Le coût total des travaux est estimé à 40 milliards de francs CFA (122 millions d’euros, soit 6 % du budget annuel du pays), ce qui n’a pas manqué de susciter des polémiques. Le président Houphouët-Boigny a répondu que l’édifice avait été financé sur sa fortune personnelle3.

Hello, world!